Smiley face

Metro

“Les lignes simultanément proches et éloignées propagent leurs franches couleurs vers un point de fuite aussi fixe qu’inaccessible. Une rotation linéaire : elle aspire le regard et l’emballe dans un tourbillon chromatique ; un éclatement kaléidoscopique projette sa mosaïque de lumières. Un tunnel aspirant : il dirige le regard vers un point fantôme, pour en exclure aussi vite toute possibilité de sortie. Un réseau linéaire : il accorde sa direction vers un point-cible capable optiquement de faire basculer le sol vers le plafond autant que le plafond vers le sol ! Un espace en mouvement perpétuel. La saturation colorée efface les passagers et interdit tout objet de transport. Le voyage s’anime en un leurre spatial qui déploie sa partition musicale dans l’alternance d’une gamme bruyante avec le silence du vide. Ne serait-ce alors qu’une image, une page de coloriage qu’une recherche de profondeur, par excès de perfection, aurait rendue impossible dans ses plus infinis lointains ?

La réduction des profondeurs éloignées en un point unique, signe minimal, rejette l’Ailleurs pour souligner l’Ici.

L’image exalte le minimalisme de ses moyens : un jeu de surfaces et de couleurs. L’image n’est que pure illusion. L’Image célèbre la photographie et la transporte.”

N. Savary.

© Alexandre Chamelat 2015