Smiley face

The Zaïd Garden

Cette série est née d’un voyage au Maroc à l’automne 2015.

Mon envie de partir était nourrie d’un désir d’apprendre sur la terre, l’agriculture, la nature. J’ai donc été accueilli au Zaïd Garden chez la famille Bennabbou à Tagounite, aux portes du Sahara, mais aussi chez Mohamed à Agafay dans la banlieue de Marrakech. J’ai consacré également plusieurs semaines à la découverte du pays soit en bus soit en voiture, de Essaouira à Sidi Ifni et de Marrakech à M’Hamid.

Vivre là-bas au quotidien m’a appris une chose essentielle : prendre le temps. Prendre le temps d’écouter, de parler, de lire, de regarder, de sentir, de ressentir, de vivre. A travers cette philosophie de vie, j’aborde et capture les moments simples et essentiels de la vie, à mon sens. J’éprouve un réel besoin et désir photographique de m’attarder sur ces moments qui m’entourent : un éclat de lumière, un mouvement, un point de couleur, une courbe, une diagonale.

La beauté, une notion à laquelle il est agréable de s’attarder. Selon Hegel, “La beauté ne peut s’exprimer que dans la forme, parce qu’elle seule est la manifestation extérieure au moyen de laquelle l’idéalisme objectif de l’être vivant s’offre à notre intuition et à notre contemplation sensible”. Cette vision est tout à fait adaptée à la photographie, ou du moins à celle que je pratique, puisque j’apporte une très grande attention à la forme de l’image : cadre, couleurs, textures, dégradés, contrastes. Bien sûr le concept du beau n’existe qu’à travers un idéal esthétique, et nous n’avons pas tous les mêmes idéaux, mais ce n’est pas la notion de beau comme vérité ou comme but qui m’intéresse mais le questionnement et la réflexion sur ce concept.

The Zaïd Garden en video -> vimeo.com/193362047

© Alexandre Chamelat 2015