Monts et Merveilles

Pour cette 8ème et dernière édition du calendrier Monts et Merveilles, les artistes décident d'investir les espaces finis du quartier, en voie de livraison. Les deux présences arpentent le quartier comme des visiteurs, de potentiels usagers. Ils se rapprochent subrepticement des personnages virtuels qui représentent la population future sur les plans et questionnent ainsi les projections et l'imagerie créée en amont de la mutation.

Mais les lieux vont être habités maintenant, les deux présences arpentent pour la dernière fois et se déconnectent des lieux. Leurs postures portent à la fois une pointe de nostalgie, la sensation d'être un peu perdues, l'élan du départ et l'ouverture vers l'avenir. Le cadre environnant semble se dématérialiser autour d'elles au fil des mois, comme si elles étaient renvoyées dans une autre dimension, un espace virtuel.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
© Alexandre Chamelat 2019